Donner un visage humain aux prisons du Bénin

Le problème des droits humains est préoccupant au Bénin surtout dans les lieux de détention. Les réformes en cours permettent l’amélioration des conditions de détention et la promotion de la réinsertion sociale des détenus.

Un détenu faisant du tissage de pagne à la prison civile de Parakou
Une équipe conjointe composée des partenaires nationaux de mise en oeuvre des projets et du staff du PNUD en visite de suivi sur le terrain échange avec le régisseur de la prison civile de Parakou
M. Léandre Sèdaminou, Régisseur de la prison de Porto-Novo

« Beaucoup d’efforts sont faits pour humaniser les établissements pénitentiaires et renforcer la promotion et la protection des droits de l’homme depuis la création de l’Agence pénitentiaire en décembre 2017 dont la devise est Surveiller et éduquer», a reconnu M. Léandre Sèdaminou, Régisseur de la prison de Porto-Novo.

« Lorsqu’un détenu reste assis à longueur de journée sans rien faire, il développe des vices. Quand il a la chance de sortir de la prison, il va revenir parce qu’il a perdu l’habileté de se prendre en charge, d’où la nécessité de le former », raconte Gaspar Denanvidé, Régisseur de la Prison civile de Parakou.

A Parakou, le cadre est aménagé pour former les détenus sur une base volontaire à divers métiers de leurs choix : jardinage, fabrication de savon, fabrication de bijoux en perles, tissage de pagne, élevage de petits ruminants, taillerie, coiffure, etc.

Le PNUD est le réseau mondial de développement dont dispose les Nations Unies. Il appuie le Bénin à relever les défis d’un développement humain durable.

Le PNUD est le réseau mondial de développement dont dispose les Nations Unies. Il appuie le Bénin à relever les défis d’un développement humain durable.